CELINE HERMINIE

Céline Herminie, médium Guérisseuse à Paris 17
Céline Herminie, médium Guérisseuse
"Céline Herminie est née dans ce creuset où le plomb devient or, la parole un silence qui nimbe le vol des anges. Elle l’a extrait de ces subtils alliages et l’expérimente à travers ses ateliers, l’enrichissant de ces expériences destinées à se multiplier à Paris, en Province et partout où on l’appellera. L’expérience est singulière, abyssale, difficilement traduisible en des mots dont, volontairement, elle se dépouille »
 
Extrait tiré du livre "le cercle des guérisseuses" de Jean-Philippe De Tonnac
Parution Mars 2019
 
 

Je suis née et j’ai grandi en Corse.

Je suis la benjamine de 6 enfants.

Petite j’étais très joyeuse, je chantais beaucoup, dansais beaucoup. 

J’ai toujours été proche des animaux. Nous en avions tant ! 

Cette joie manifestée, incarnée, faisait dire à mes frères et soeurs que j’étais « spéciale » voir « folle ».

Mais qu’entendaient - ils par "spéciale" ?

Est-ce être fou que de manifester sa joie ?

 

J’ai grandi dans cette famille où la femme n’était pas entendue, considérée, respectée.

Mon féminin fut écrasée aussi bien du côté paternel que maternel.

Il fallait, contrairement aux garçons, se taire, ne pas se faire « remarquer » bref se faire aussi petite et transparente que possible. 

S’oublier…

 

C’est ce que je fis, petit à petit en grandissant.

Inconsciemment je reniais ma nature véritable. Ma spontanéité s’effaça peu à peu et tout devint contrôle et calcul dans le seul but d’ être aimée. 

 

Comment s’aimer lorsque tout vous montre que ce que vous êtes et ce que vous faites n’est pas aimable, estimable ? Comment se reconnaître lorsqu’on vous demande de vous renier ? 

Comment se respecter lorsque le seul fait d’être une femme n’est pas respectable ? Comment s’accepter lorsque l’on vous rejette parce que vous n'êtes pas un homme ? 

 

Me voilà jeune adulte, ne connaissant rien à la vie puisque cloîtrée jusqu’alors…

 

Mes expériences furent confrontantes, douloureuses. Je cherchais en vain à me faire aimer. Je voulais que l’on me respecte, que l’on me reconnaisse. 

Je mettais tout en oeuvre pour ça. 

 

J’étais incapable de faire ce qui était bon pour moi… je ne m’entendais pas... tout en moi paraissait fermé, emmuré comme je l’avais été. 

Je faisais tout pour que mon entourage soit heureux dans le but inconscient d’être aimée en retour.

Je voulais que l’on m’aime car moi, j’en étais incapable. L’image que j’avais de moi  était détestable. 

 

Seulement voilà, en retour je ne recevais qu’humiliation, trahison, rejet, abandon. 

Mes souffrances ne furent que plus intenses. 

Plus les années passaient et plus les expériences devinrent douloureuses.

 

Je ne me rendais pas compte à quel point j’étais une marionnette manipulée par mes peurs et mes blessures.

 

Lorsque joie il y avait, elle était brève car conditionnée par l’extérieur. 

L’étau se resserrait progressivement, le mal-être se faisait de plus en plus grand jusqu’à une forte dépression qui dura 2 ans et demi. 

Aujourd’hui on appelle ça « burn out » ou nuit noire de l’âme. 

 

Ce qui m’en a sorti ? Un choc encore plus brutal que les précédents : le décès de mon père. Il en fallait au moins un comme celui là car visiblement ma capacité à me renier, à m’oublier, était forte ! 

 

“Il faut être perdu, il faut avoir perdu le monde, pour se trouver soi-même.”  Henry David Thoreau 

 

A cet instant précis, sans le savoir je déposais les armes.

 

Son décès m’avait été annoncé dans mes rêves quelques mois plus tôt. 

Evidement je ne voulais pas y croire.

 

A cette époque, je ne savais rien sur la médiumnité, la spiritualité, la vie après la mort, enfin c’est ce que je croyais. Encore une fausse croyance ! 

 

Étonnamment, quelques minutes avant son départ je lui dis ces mots :

- « Papa, notre lien d’amour est si fort que nous ne pourrons jamais être séparés, tu le sais, je le sais, tu peux partir tranquille, à tout à l’heure ». 

 

Il partit quelques secondes après. 

 

Dès lors une force incroyable m’envahit m’aidant à traverser cette épreuve. Je me suis sentie soutenue certainement par son âme et  par l’univers tout entier. 

J’étais là ! Sentant tout, observant tout. Consciente !  

Tout n’était que vibration, présence, unité.

 

Mon père en partant me redonnait la vie ! 

Jusqu’alors je n’étais qu’une âme errante, un fantôme. 

 

Par la suite, Il se manifesta de différentes façons m’apportant son amour et son soutien. Il devint pour un temps, mon guide.

 

Son départ m’a permis de renouer avec mes capacités extra-sensorielles pour enfin me remettre sur mon chemin de vie et incarner ma mission. 

 

Je compris peu à peu le pourquoi de toutes mes épreuves. Ces prises de conscience m’ont permis de me libérer de mes blessures, de mes croyances limitantes et schémas répétitifs. J’ai pu alors accueillir leur contrepartie vibratoire lumineuse. 

 

Aujourd’hui, je vous propose de vous accompagner avec Amour et bienveillance sur ce chemin qui est le vôtre. D’être ce lien qui vous permettra de renouer avec votre soi véritable, votre essence.

Pas après pas, grâce à mes capacités extra-sensorielles, à ma connaissance, je vous propose de vous aider à vous libérer de vos blessures, de vos croyances limitantes, de vos mémoires karmiques pour que vous puissiez entendre la voix de votre Âme et ainsi retrouver et manifester votre raison d’être.

 

Avec tout mon Amour,

 

Céline 

 

 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.